Logements : nous sommes prêts à accélérer !

Avec un parc de 8 000 logements dans les Hauts-de-Seine et de 15000 logements dans les Yvelines, notre premier objectif est d’offrir une performance de gestion à nos locataires ainsi qu’à nos partenaires élus.

Nicolas Brunet, Directeur Ile de France de 1001 Vies Habitat

UMY : vous êtes particulièrement présent sur les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine. Quel modèle d’intervention déployez-vous sur les territoires ?

Nicolas Brunet  : Avec un parc de 8 000 logements dans les Hauts-de-Seine et de 15000 logements dans les Yvelines, notre premier objectif est d’offrir une performance de gestion à nos locataires ainsi qu’à nos partenaires élus.
L’action d’un bailleur social s’inscrit dans la durée puisque nous exploitons les résidences que nous avons construites ou acquis en bloc auprès de promoteurs immobiliers ou d’investisseurs institutionnels. Il est donc essentiel d’assumer pleinement tous les rôles d’un propriétaire bailleur.

Des dispositifs de gestion de proximité solides
Notre réseau d’implantations territoriales s’appuie sur des dispositifs de gestion de proximité solides, qui permettent de garantir un lien de qualité avec les habitants, en leur apportant une écoute attentive et des réponses efficaces.
En parallèle, notre expertise en matière de maîtrise d’ouvrage nous permet d’anticiper les plans de travaux nécessaires pour améliorer le patrimoine et donc le confort des habitants.

Reconstruire la ville sur la ville

UMY : Au-delà de votre rôle de bailleur responsable et engagé, comment parvenez-vous à accompagner les mutations majeures du moment ?

Nicolas Brunet : Le groupe 1001 Vies Habitat dispose d’une expérience connue et reconnue pour accompagner les transformations urbaines. Dans une région telle que l’Ile-de-France où le foncier est très rare, nous sommes convaincus que ce type de démarche répond aux enjeux des différents territoires desquels nous sommes partenaires.
Dans les Yvelines, notre société s’est particulièrement impliquée pour transformer l’image et le fonctionnement des quartiers du « Val Fourré » à Mantes-la-Jolie ou des « Indes » à Sartrouville. Ces projets ont été menés dans le cadre d’une relation très étroite avec les villes, et avec le soutien de l’ANRU. Les premiers résultats sont nettement visibles et nous permettent d’inventer de nouveaux modèles pour continuer à accompagner la mutation de ces ensembles immobiliers. Ainsi, à Sartrouville, nous sommes actuellement engagés dans un processus de démolition de plus de 600 logements sociaux : en partenariat avec un promoteur immobilier, nous développerons une nouvelle offre de logements, composée d’accession libre, d’accession encadrée et de logement social.

Résidence Les Indes - Sartrouville (78) - Quartier objet d’un vaste programme de rénovation urbaine

Les Maires sont demandeurs de transformations profondes
Le département des Hauts-de-Seine est aussi concerné par ce besoin de « reconstruire la ville sur la ville ». Nous avons identifié plusieurs implantations pour lesquels les Maires sont demandeurs de transformations profondes. Notre expérience de renouvellement urbain est donc pleinement mise au service de ces projets de valorisation immobilière, pour trouver les équilibres financiers et urbains permettant d’obtenir l’acceptation des habitants, ce qui n’est pas aisé dans un contexte où la tolérance à la construction et la densification est de plus en plus remise en question.

Résidence Laurina - Bourg la Reine (92) - 17 logements sociaux, livrés en février 2020, au sein d’un programme en accession à la propriété en cœur de ville

Le manque de logements reste très fort

UMY : dans un contexte de crise sanitaire, et de tous ses effets induits sur l’activité économique, quelle est votre stratégie d’intervention et de positionnement auprès des collectivités locales ?

Nicolas Brunet  : Le maintien de notre performance de gestion est primordial. De nombreux locataires ont besoin d’un accompagnement sur mesure : nos équipes ont été en mesure de le fournir ces derniers mois et continueront de le faire. En analysant nos principaux indicateurs sociaux, nous faisons le constat que nous avons réussi à stabiliser les situations sociales de nos locataires, en lien étroit avec tous les dispositifs de soutien déployés par les collectivités locales.

Parallèlement, dans cette période, le manque de logements reste très fort, et le ralentissement de la production en 2020 a creusé le « déficit » d’une offre déjà insuffisante. Les besoins sont nombreux et concernent tous les produits, tous les publics (familial, étudiants, séniors). C’est la raison pour laquelle 1001 Vies Habitat est en mesure d’intervenir sur une large palette avec du logement social, mais aussi avec des produits d’accession (encadrée ou BRS) ou encore du logement intermédiaire. Au cours de l’année 2020, nous avons d’ailleurs pu acquérir plusieurs opérations prévues initialement en accession libre, et les transformer en logements locatifs intermédiaires, dans le respect d’une stratégie validée par les élus locaux.

Des ensembles à taille humaine, qui s’insèrent parfaitement dans les tissus urbains actuels
1001 Vies Habitat dispose de la ressource financière, de l’expertise, du savoir-faire et des moyens humains pour accompagner les collectivités et préparer avec elle l’avenir : en concevant et en construisant des ensembles à taille humaine, qui s’insèrent parfaitement dans les tissus urbains actuels. A partir de 2021, nous sommes prêts à accélérer ! Et à mettre à la disposition de nos partenaires des Hauts-de-Seine et des Yvelines l’ensemble de ces moyens.

Résidence Harlay de Sancy - Maule (78) - Une résidence intergénérationnelle de 81 logements livrée en Octobre 2020
Pour en savoir plus : www.1001vieshabitat.fr

Vous souhaitez participer ?

Au Rendez-Vous des Collectivités de l’Ouest Parisien

Report